Du Glam’ dans les Comm’

Ou comment moderniser nos commémorations publiques

Ca vous intéresse, vous, les défilés militaires, le dépôt des gerbes devant le monument aux morts, les discours emplis de lourdeur ? Tout ça un dimanche ou un jour férié ? D’ailleurs vous ne savez même plus trop ce que l’on commémore, non ?
Vous préférez sans doute flemmarder à la maison, partir en week-end, faire un pique-nique, aller vous baigner ?
Hé oui. Comme la plupart des familles.

Comme la plupart des familles la commémoration est assimilée à une distraction, à une rupture avec la vie quotidienne et le travail.

Comme la plupart des familles, on a cessé de créer et d’entretenir la mémoire nationale.

Pourtant une commémoration nationale c’est l’occasion d’un rassemblement de la nation, une communion qui repose sur la mémoire collective.
Une plongée dans le passé pour mieux affronter l’avenir…

Une commémoration nationale repose sur des valeurs et des rituels qui sont signifiants autant que compréhensibles :

* les valeurs républicaines comme la liberté, l’égalité, la fraternité, la démocratie.
* les valeurs patriotiques comme l’héroïsme, le sacrifice, l’engagement, l’indépendance nationale, le devoir d’obéissance et le devoir de désobéissance, la défense de la paix.
* les valeurs sociales comme la réconciliation, la réhabilitation des victimes innocentes, le respect, la citoyenneté, les droits de l’homme en général.

Moi, ça me parle ces valeurs.

Ca me parle et ça me questionne sur la façon dont je pratique le devoir de mémoire, sur la façon dont je transmets ces valeurs à mes enfants…
Doit-on se contenter des actions pédagogiques menées à l’école ?

Et puis, jour férié et chômé, impossible de mettre sur pied le jour même des activités scolaires suivies par le plus grand nombre.

Comment rendre hommage ? Quelle initiative peut-on mettre en oeuvre pour contribuer à éveiller nos enfants, leur faire comprendre la signification et l’importance de la commémoration ?

Hé bien je pense que l’on peut très bien combiner devoir de mémoire et recueillement avec activités ludiques et joyeuses !
Alors quoi ? Comment ?
Ben…

Pourquoi qu’on f’rait pas comme les Ztazunis ?

(Comme le demande la bloggeuse de « Mon Ampersand » que je vous recommande d’aller visiter)

Et oui voilà. On y revient encore aux States. Aux USA. Aux Ricains.

On les aime, on les aime pas, en tous cas y’a un truc qu’on ne peut pas leur enlever : c’est leur sens des commémorations, leur incontestable sens de la communauté -et donc du patriotisme – et de leur incomparable don pour faire de chaque événement une super fête.

Alors c’est décidé.

Cette année on repart du bon pied avec notre devoir de mémoire. On dépoussière nos connaissances, on revisite nos buffets, on fait participer nos gamins, on transmet, on met du glam et des paillettes !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s